Tour de Pise ( Merveilles du monde ) Merveilles-monde.com   |  Ajouter aux favoris
Merveilles du monde
Merveilles du monde » Tour de Pise

Tour de Pise

La Tour de Pise est le campanile de la Cathédrale de Notre Dame de L’Assomption à Pise en Italie. Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, elle se caractérise par son inclinaison, du fait de sa construction sur une plaine alluviale.



Historique :
La tour de Pise abrite les cloches de la Cathédrale, dont elle est séparée de quelques mètres et qui fait également partie de l’ensemble classé, place des Miracles. La construction de la cathédrale démarra en 1063, par l’architecte Buscheto et ne fut achevée qu’en 1118, date à laquelle elle est consacrée par le Pape Gélase II. L’édification de la Tour interviendra plus tard, à partir de 1 173 pour durer une dizaine d’années. Dans le pur style roman, elle s’élève à 55,86 m du sol, au sud et 56,71 m au nord, une différence due à son inclinaison. En sa base, son diamètre est de 15,5 m, puis de 7,4 m à l’intérieur pour finir à 4,2 m en son sommet.

Haute de 8 étages, la Tour commença à s’incliner dès la construction du 3e étage, ce qui provoqua l’interruption des travaux durant 90 ans. Il sera donc tardivement décidé de construire les étages suivant en diagonale, de manière à compenser l’inclinaison. Si elle semble chavirer c’est parce qu’elle est placée sur le terrain meuble d’une plaine alluviale, à l’embouchure de l’Arno, qui supporta mal le poids de cette tour. Semblant défier toutes les lois de l’équilibre, la Tour penche, mais ne rompt pas. Son écartement du sol diminue sensiblement d’année en année. Elle expérimentera plusieurs tremblements de terre sans s’écrouler.

Dans les années 1990, elle sera fermée au public, pour des raisons évidentes de sécurité, d’autant que des millions de personnes se sont pressées pour y pénétrer, ébranlant aussi, semble-t-il, sa structure. Elle sera renforcée dans ses fondations, et fera l’objet de nombreuses excavations. Un chantier qui mettra à jour quelques trouvailles de grande valeur : la tour fut édifiée sur un palais du 3e siècle, au sein d’une nécropole romaine, proche d’un cimetière étrusque. Deux corps momifiés et de nombreux objets y furent découverts pour le plus grand bonheur des archéologues. Depuis ces travaux la Tour est stable.

Elle est constituée de deux cylindres construits de pierres concentriques. En son sein, elle est garnie d’un escalier en colimaçon aux 293 marches. Les colonnes du marbre de Carrare le plus pur qu’il soit la soutiennent, affichant ses façades sculptées. Le style roman excelle ici dans les ornementations d’animaux, comme observées sur la porte. La Tour de Pise regorge de légendes de par son aspect étrange qui suscita l’envie pour grande quantité de chercheurs, à commencer par Galilée, de venir ici tenter des expériences sur la gravité et autres mystères.

La Tour de Pise n’en finit pas d’étonner, les visiteurs, mais aussi les férus d’architecture, qui y voient ici un symbole étonnant. Officiellement la tour a cessé de bouger en 2008. Qu’elle ait été plus ou moins penchée ne change rien, elle reste un monument d’une grande beauté.

Prouesse d’ingénierie médiévale, la Tour de Prise intrigue le ciel de Pise depuis 800 ans, sans que personne n’ait jamais osé songer à la redresser complètement.

Visite :
La Tour de Pise est un monument emblématique de l’Italie, en Toscane. Elle constitue une excentricité à elle toute seule, même si l’ensemble religieux sur lequel elle est construite au sein de la Piazza Dei Miracoli s’avère être d’une grande beauté. Son inclinaison incline, fascine, et donne lieu à de nombreux montages photographiques qui enchantent les visiteurs. Ils sont des milliers à venir l’observer chaque année et quelques-uns seulement à gravir les escaliers qu’elle abrite pour offrir une vue imparable sur les alentours.

Il faut dire que seule une quarantaine de personnes sont autorisées à pénétrer toutes les 30mn en son campanile et qu’il est indispensable d’avoir réservé à l’avance son entrée. En l’achetant en ligne, vous gagnerez un temps fou que vous pourrez dédier à l’exploration de l’architecture de l’ensemble, au lieu de faire la queue pendant des heures. D’autant qu’il est un peu ridicule d’être venu jusqu’ici pour ne pas grimper les 293 marches qui mènent au sommet et permettent de vivre de l’intérieur cette sensation unique et « penchée ».

Toute de marbre vêtue, la tour de Pise est une merveille de l’art roman déployé dans la région. Elle trône aux côtés de la cathédrale, sur un parterre de verdure. Vous continuerez donc la visite en vous recueillant sous le dôme de Notre Dame de L’Assomption et explorerez l’esthétisme du baptistère Saint-Jean de Pise. Le Camposato abrite quant à lui un certain nombre de sépultures et sarcophages romains. Dans l’ancien édifice hospitalier se trouve le Musée des Sinopie consacré aux fresques qui recouvraient le vieux cimetière.

La ballade complète et sans vous presser vous occupera trois bonnes heures, que vous pourrez clôturer par une incursion dans la vieille ville de Pise et ses quartiers typiques entre passé et avenir. La cité regorge de références culturelles et artistiques, sans jamais oublier l’esprit féodal qui régna jadis ici, comme le prouvent les forteresses médiévales Nueva et Vieccha, havres de paix et de verdure non loin de l’Arno. Le Jardin Botanique de l’université, le musée San Matéo, l’Église Santa Maria della Spina, tout proche, n’attendent qu’à être découverts.

Dans leur décor de carte postale, classée au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, les monuments de la Place des Miracles sont des édifices impressionnants, par leur structure et leur blancheur.

Merveilles du monde » Tour de Pise