Muraille de chine ( Merveilles du monde ) Merveilles-monde.com   |  Ajouter aux favoris
Merveilles du monde
Merveilles du monde » Muraille de chine

MURAILLE DE CHINE

La Grande Muraille fait 6700 km de long et s'étend de Shanhaiguan, au bord de la mer de Chine, à Jiayuguan, dans la province du Gansu.



HISTORIQUE
La construction de la Grande Muraille de Chine a démarré sous la dynastie de Qin de l’an 221 à 206 av JC. Son but premier était au départ d’empêcher les troupeaux des tribus voisines de venir en pâturage sur les terres chinoises et de déclencher des conflits. Mais l’empereur en fit une œuvre de génie militaire. Ayant conquis six autres États, il réussit enfin à unifier le pays. Pour consolider cette union et préserver la paix, il mobilisa plus de 30 000 travailleurs, chargés de relier les murs des six États. Selon les registres historiques, la construction rassembla alors des centaines de milliers de paysans, en plus des 300 000 à 500 000 soldats mobilisés. Au plus fort des travaux, il y eut quelque 1,5 million de personnes participant à l'édification de la Grande Muraille.

Plus tard, l'empereur Wudi des Han continua d'agrandir la muraille jusqu'à 10 000 km pour protéger les régions le long du fleuve jaune. Les dynasties suivantes continuèrent le travail. Sous les Ming, un immense chantier de rénovation fut entrepris, qui dura plus de 200 ans. Au cours du 18e siècle, sous l’empereur Qing, elle prend sa forme actuelle de forteresse pour empêcher les armées turques et mongoles d’envahir le pays. Construite en terre, en pierres ou en briques, selon la géographie et les ressources des pays traversés, on lui prête la réputation d’être le plus grand cimetière tant d’hommes sont morts lors de sa construction, et enterrés à la va-vite sur le site. Sa largeur varie entre 5 et 7 mètres en moyenne et sa hauteur entre 5 et 17 mètres.

Elle est impressionnante sur les milliers de kilomètres proches de Pékin, la capitale. Elle se réduit ailleurs et ressemble à une imposante levée de terre à certains endroits. La Grande Muraille de Chine est ponctuée de bastions et de tours de guet sur toute sa longueur. Les bastions sont d'une hauteur de 15 mètres et leur architecture dépend des provinces traversées. Les tours de guet sont réparties tous les 20 ou 30 kilomètres, sur des points élevés. Les guetteurs prévenaient les chemins de ronde de la venue d'un ennemi en allumant des brasiers à leurs sommets.

Les passes étaient en général implantées à proximité des grandes villes. Elles permettaient le passage des populations grâce à des doubles portes taillées dans d'énormes poutres de bois. La surveillance de ces passes était assurée par des tours à trois ou quatre étages. Protection impressionnante, mais symbolique, elle n’a pu, pourtant protéger des invasions de Gengis Khan. Elle reflète surtout les conflits et les échanges entre les civilisations agricoles et nomades de la Chine antique. Elle a été bâtie dans une stratégie politique et militaire à long terme, pour défendre le pays tout en offrant un site architectural parmi les plus originaux et importants par sa taille, dans le monde. Elle est classée depuis 1987 au patrimoine mondial de l’UNESCO et la légende raconte qu’elle est visible depuis la lune tant son ouvrage est impressionnant.

Un édifice à l’image de ce pays, dont les dynasties ont marqué l’Histoire et pour lesquelles rien ne saurait être assez grand et protecteur pour prouver leur suprématie militaire !

"Un monument à la gloire de la défense nationale, érigé au fil des siècles et qui fait le bonheur de millions de touristes qui la visitent chaque année. "

VISITE
Elle parcourt 6400 km de la frontière avec la Corée jusqu’aux étendues du Désert de Gobi. Cependant il reste de nos jours, environ 2500 km de praticable pour les touristes et les aventuriers de tout bord. Il faut savoir que la Grande Muraille se visite essentiellement depuis Pékin, ville dont elle est la plus proche .trois sites de visite sont possibles : Badaling - Mutianyu - Simatai - Si vous souhaitez y faire une rapide excursion, les deux premiers sites sont les plus fréquentés et les mieux desservis, mais il s'agit également peut-être des moins authentiques - Si vous avez du temps et de très bons mollets, privilégiez le site de Simatai.

La gare routière de Pékin est le point de départ des bus pour la Muraille. Il vous faudra une heure de bus et de 12 à 16 rmb pour y arriver. Vous pouvez également vous y rendre en taxi, mais attention les arnaques sont courantes et les prix s'envolent vite jusqu'à 500Rmb pour l'aller simple ! Si vous choisissez cette option, deux conseils : négociez et ne payez pas votre retour à l'avance. Au départ de Pékin, vous pouvez faire l’aller-retour dans la journée.

La section que l'on peut visiter s'étend sur environ trois kilomètres et 22 tours de guet jalonnent le parcours. Les paysages sont superbes et on peut voir la muraille serpenter au loin sur les crêtes. Le mur est entouré d'une végétation dense, il est possible de monter ou de descendre à pied à travers la forêt en suivant un chemin. Si l'ascension ne vous tente pas, vous pouvez emprunter un télésiège qui vous amène sur la partie est du mur.

Vous pouvez ensuite marcher jusqu'au bout de la zone touristique et revenir. Un téléphérique dessert la partie ouest. Pour redescendre, vous pouvez emprunter le long toboggan qui serpente sous les télésièges, emprunter le téléphérique dans l'autre sens ou descendre à pied. Le télésiège et le toboggan sont vendus en un seul billet, si vous ne descendez pas en luge vous pouvez vous en faire rembourser la moitié une fois en bas. Tout est organisé au choix, pour les fainéants et les plus intrépides.

Un lieu unique, dans un paysage qui s’étire à l’infini, sauf les jours de gros brouillard !

Merveilles du monde » Muraille de chine