Big Ben ( Merveilles du monde ) Merveilles-monde.com   |  Ajouter aux favoris
Merveilles du monde
Merveilles du monde » Big Ben

Big Ben

Au sommet de la Tour Élisabeth érigée au Palais de Westminster, à Londres, en Angleterre, se trouve l’horloge surnommée Big Ben, qui rythme la vie des habitants de la cité. Elle fait partie de l’ensemble classé au Patrimoine de l’UNESCO depuis 1987.



Historique :
Sous l’appellation affectueuse de Big Ben se cache donc une cloche au sein du siège du Parlement britannique. Une horloge chère au cœur des Londoniens et aux Britanniques, seuls autorisés à pouvoir y pénétrer pour la visiter et à condition d’en avoir reçu le sésame. Il semble qu’elle soit nommée ainsi à cause de l’ingénieur de grande taille qui la finalisa les installations du Parlement, Benjamin Hall, plus connu sous le nom de Ben. Face à la Tamise, entre le Pont de Westminster et l’Abbaye, elle trône de toute sa prestance. L’ensemble Parlement fut reconstruit à partir de 1835, alors qu’un incendie avait détruit le bâtiment initial.

Un concours fut lancé pour envisager le plan du nouveau parlement. Il fut remporté par l’architecte Charles Barry, qui eut l’idée d’y intégrer un clocher. Une première cloche qui se fendillera rapidement est donc installée en 1 856. En mai 1858, une nouvelle cloche entre en service. D’une infime fissure qui ne nécessite pas de la redescendre, dépend la sonorité particulière qu’elle diffuse. On l’entendra par-delà la ville, sur les ondes de la BBC, pour la première fois en décembre 1923. Chaque année, elle est réglée en déposant un penny sur son mécanisme, penny que l’on enlève si elle prend du retard.

Le carillon qui sonne toutes les heures est le « Westminster Quarter ».L’horloge est composée de 4 cadrans, avec des aiguilles d’heures qui font 2,7 m de long, celles de minutes 4,2 m de long et des chiffres de quelque 60 cm de long. Des mensurations impressionnantes, sans parler de celles de la cloche proprement dite. Imposante, elle pèse 13,5 tonnes, avec un diamètre de 2,7 m et une hauteur de 2,2 m. Sa puissance est telle qu’on l’entend au loin, malgré le bruit de la ville. D’abord nommée Tour Horloge, haute de 96mètres, elle devient Élisabeth Tower, en 2012, lors du jubilé de diamant de la Reine.

À l’intérieur de la Tour se trouve une prison, destinée à l’époque et jusqu’en 1 880 aux députés réfractaires aux règles de bonnes conduites. Symbole de la nation, ponctuelle comme aucune autre horloge, Big Ben fit toujours preuve d’une grande solidité et exactitude. Intempéries diverses, bombardements durant les conflits mondiaux, elle connut rarement des ratés exceptés un certain Nouvel An de 1962 où elle tétanisa les Anglais avec un décalage de 10 mn de retard sur l’heure prévues. En plein cœur de Londres, dans le quartier Victoria, se trouve une mini réplique de Big Ben, qui fonctionne à l’année à l’heure d’été.

Big Ben surplombe Londres de sa prestance, bâtiment emblématique non pas du flegme britannique, mais de la souveraineté. En 2017 il a sonné son dernier carillon avant de se taire quelque temps pour travaux obligatoires de restauration.

Avec le Palais de Westminster, la tour de l’Horloge est devenue au fil des siècles, l’un des symboles les plus représentatifs de la Grande-Bretagne.

Visite :
L’ensemble du Palais de Westminster et de la tour de l’Horloge abritant Big Ben. Malheureusement, il est impossible depuis de nombreuses années, de pénétrer dans l’enceinte de la Tour, si l’on n’est pas citoyen britannique et bien introduit auprès de la Chambre des lords pour obtenir une accréditation. La fermeture aux étrangers a été signifiée pour des raisons de sécurité évidente, afin de permettre de vérifier l’identité et le parcours personnel de ceux qui souhaitent s’y rendre, avant de les y autoriser à le faire.

Pour les petits chanceux, qui pénètrent le cœur de cette tour qui rythme la vie quotidienne des Londoniens, la visite s’effectue au compte-gouttes. Ce sont donc 3 visites uniquement par jour et pour 16 personnes seulement à chaque fois qui se déroule, sous réserve des conditions citées plus haut et sous haute surveillance. Fort heureusement, Big Ben est aussi majestueux extérieurement ce qui permet de l’admirer sous un autre angle, et de se réjouir de son allure imposante dans le fog londonien, au bord de la Tamise.

De plus Big Ben est le point de départ idéal pour visiter les monuments alentour et leurs trésors. La royauté ne manque pas d’édifices classés, mettant en scène les grandes époques de son histoire, rappelant partout le faste de la couronne. Il est possible de visiter une partie des Chambres du Parlement au Palais de Westminster où siège encore le Parlement britannique. De style néogothique, une statue de Richard 1er, roi d’Angleterre, trône dans sa cour. C’est ici, par la Victoria Tower que la Reine accède officiellement au Palais.

Cette autre tour est surmontée du drapeau britannique, l’Union Jack, excepté lorsque la Reine est présente au parlement, moment durant lequel il est remplacé par l’étendard royal. La visite se déroule dans une succession de halls aux décors et fresques impressionnantes, jusqu’à la Galerie Royale, utilisée pour les grandes réceptions diplomatiques et qui expose les portraits des souverains. Il est préférable de réserver la visite en ligne selon créneau de possibilité, plutôt que d’avoir à souffrir de trop d’attente, accentuée par les consignes de sécurité.

La visite continuera sur les pas de Sa Majesté, en vous rendant à l’Abbaye de Westminster, lieu enchanteur des couronnements et mariages royaux.

Merveilles du monde » Big Ben