Stonehenge ( Merveilles du monde ) Merveilles-monde.com   |  Ajouter aux favoris
Merveilles du monde
Merveilles du monde » Stonehenge

Stonehenge

Stonehenge est un ensemble mégalithique situé en Angleterre, en pleine nature, à quelques kilomètres de la ville de Salisbury. Il est inscrit, ainsi que le site d’Avebury, plus au Nord, au Patrimoine Mondial de l’UNESCO depuis 1986.



Historique :
Monuments préhistoriques édifiés par l’homme, les mégalithes de Stonehenge constituent le cercle de pierre le plus remarquable au monde. Nombre d’archéologues et autres chercheurs ont passé un temps fou à essayer d’en extraire les mystères. Sanctuaire impressionnant par ses volumes et son aspect, il surgit dans la plaine de Salisbury, apportant à tous ceux qui se baladent dans la région une très vive émotion. Ces cercles de pierres dressées vers le ciel, comme tombées du ici miraculeusement, continuent d’alimenter les discussions scientifiques. C’est en 1901 que les premières fouilles furent exécutées par le professeur Gowland.

D’année en année, les restaurations et les fouilles s’intensifièrent, la datation au carbone 14 offrant une vision réaliste de son existence ancestrale. Il en ressort que le site fut occupé avant l’installation des mégalithes et que sa construction date du Néolithique et de l’âge de Bronze. Il a donc été érigé entre 2 800 et 1 100 avant J.-C. Il se présente en 4 ensembles concentriques, créant un diamètre de plus de 100 m. L’ensemble positionné à l’extérieur est constitué d’immenses blocs de grès, rectangulaires, qui entourent une deuxième formation plus petite. À l’intérieur des cercles se trouvent donc des pierres monumentales, de couleur bleue, d’une dizaine de mètres.

Ces pierres semblent avoir été rajoutées plus tardivement avec un acheminement par la voie navigable du Bristol Channel. La physionomie générale est donc celle d’un monument édifié ici, pour une raison x ou y, cernée par un fossé circulaire de quelque 104 m de diamètre, et par un talus dans lesquelles sont creusées 56 cavités de grande dimension et qui ont été nommées « les trous d’Aubrey ». Dans ces trous furent retrouvés des vestiges comme des épingles à cheveux, des os calcinés, des résidus de charbon de bois, et des baguettes en silex. Des restes qui tentent à prouver que le site fut un haut lieu de crémation, de sépulture, et/ou de sacrifice.

Le mystère de Stonehenge réside dans les prouesses techniques qui ont permis d’installer tous ces blocs énormes en ce lieu. Il semble qu’ils aient été tirés sur des chariots construits à cet effet, et par des centaines d’hommes. Il faut dire que les roues n’existaient pas à l’époque. Elles furent ensuite soulevées par des systèmes de leviers, de poulies et d’arbres, archaïques néanmoins efficaces. Compte tenu de son emplacement, il fut envisagé que les lieux étaient destinés au Dieu Soleil ou au changement des saisons. Car l’on peut constater quelques phénomènes visuels sur les pierres au lever du soleil.

Aligné et organisé de manière à représenter, rendre hommage, honorer, ou condamner par on ne sait quel rituel, Stonehenge est loin d’avoir livré tous ses secrets. Il reste un site fascinant au caractère un tant soit peu incongru.

Le site de Stonehenge apporte un paysage unique qui témoigne du caractère crucial et probablement vital qu’il devait revêtir pour ceux qui le créèrent. Les éléments s’y imbriquent avec une perfection sans faille. L’autre trésor de l’Angleterre.

Visite :
Se rendre à Stonehenge c’est tout oublier de nos environnements actuels, de nos modes de vie, de nos décors. Contempler ce magnifique ensemble de pierres géantes, judicieusement ordonnées et placées, invite à se poser mille questions, à s’intéresser aux générations anciennes, à la préhistoire, à reprendre contact avec la nature et les éléments, à observer le jeu des rayons du soleil, à juger l’ombre, la lumière, les inclinaisons. Le site impressionne par sa beauté et le caractère immuable qui se dégage de ces blocs de grès immenses.

À quelque 120 km de la capitale britannique, plantés majestueusement dans la plaine verdoyante de Salisbury, trônent donc sans doute les plus beaux mégalithes du monde, protégés par leur classement au Patrimoine de l’UNESCO. Un espace des plus moderne a été créé à 2 km avec un musée des plus ludiques qui transmet toutes les informations connues sur les lieux. Il présente aussi la réplique d’un village néolithique comme il en existait autrefois dans la région. On peut ensuite se rendre au plus près des pierres, en empruntant la navette ou à pied.

En haute saison il est préférable de réserver la visite en avance sur le site. Seuls quelques privilégiés peuvent pénétrer dans l’enceinte proprement dite du monument, et déambuler au milieu des énormes pierres. Les autres se contentent de les observer de l’extérieur, s’éloignant de temps en temps pour en capter le caractère étonnant. Les conservateurs du site essaient de réguler le nombre de visiteurs, pour laisser à chacun le temps d’apprécier et de s’imprégner de l’atmosphère spéciale qui règne ici.

L’on y vient en toute saison, selon l’inspiration. L’espace alentour offre une impression de fluidité peu courante sur les sites réputés, et ce malgré la fascination qu’exerce le site sur le grand public et les chercheurs. Excepté si vous êtes un grand contemplatif ou un passionné de géologie, d’archéologie, de nature, la visite dure en général deux heures. Elle peut se prolonger par un détour à l’Avebury Stone Circle, une autre formation mégalithique toute proche.

Cette proximité entre les deux sites témoigne de la civilisation qui vécut ici et de l’œuvre de ceux qui érigèrent ces pierres en temples à ciel ouvert.

Merveilles du monde » Stonehenge