Canal de Suez ( Merveilles du monde ) Merveilles-monde.com   |  Ajouter aux favoris
Merveilles du monde
Merveilles du monde » Canal de Suez

Canal de Suez

Le Canal de Suez est situé en Égypte, il relie Port Saïd sur le littoral de la Méditerranée à Suez sur la Mer Rouge. Un rêve antique devenu réalité en 1869, qui permet d’aller d’Europe en Asie, sans contourner l’Afrique.



Historique :
À l’origine du Canal de Suez se trouve l’histoire du Canal des Pharaons, creusé dans l’Égypte Antique et qui reliait le Nil et la Mer Rouge. Les premiers travaux démarrent au 19e avant notre ère. Ils se prolongèrent sur des siècles, alternant les périodes de destructions et obstructions. Le canal servit au négoce, mais surtout à la conquête des territoires éloignés, notamment par Darius 1er, comme en témoignent les stèles reprenant son code d’honneur, présentes sur les rives du canal. Le calife Al Mansur le détruisit au 8e siècle, afin de protéger la ville de Médine des attaques ennemies.

Lorsque l’économie de Venise se fit florissante, au début du 16e siècle, la nécessité s’imposa de contrer le trafic portugais depuis et vers l’Orient. Alors qu’ils descendaient jusqu’au Cap de Bonne espérance pour contourner l’Afrique, la République de Venise envisagea de rouvrir l’ancien passage du canal. Mais le projet n’aboutit pas, pour cause d’instabilité politique. Après moult négociations, ce n’est que bien plus tard, en 1 854 que les Égyptiens concèdent la concession du terrain pour la construction du canal, au français Ferdinand de Lesseps, consul de France à Alexandrie et initiateur du projet.

Il obtient une concession et une exploitation de 99 ans à compter de l’ouverture du canal. Les Anglais sont furieux et tentent de nombreuses fois de faire stopper le chantier, soucieux de conserver la priorité sur la Route des Indes. La construction est colossale et des millions d’Égyptiens y participent. Le canal sera inauguré le 17 novembre 1869, en grande pompe, en présence de l’Impératrice Eugénie. Mais les tensions avec les Britanniques ne cessent guère. Ces derniers achètent des parts que l’Égypte croulant sous une dette extérieure importante est obligée de vendre. En 1 882 que la neutralité du canal est concédée par une convention.

Mais les esprits s’échauffent toujours autant dans la région quant aux droits concernant le Canal, les Égyptiens s’estimant écrasés par l’autorité britannique. Les opérations militaires et les coups de force se succèdent lors de la nationalisation du Canal par l’Égyptien Nasser. La guerre éclate, menée par les Français, les Anglais et les Israéliens, et repoussée par l’URSS et les USA. Les Britanniques sont évacués et perdent beaucoup d’hommes. Lors de la guerre des 6 jours en 67, la navigation est stoppée jusqu’en 1975, où la souveraineté de l’Égypte sur le tracé et les rives du Canal est acquise. Des travaux d’améliorations et d’agrandissement reprennent en 2015.

Le Canal de Suez est un lieu stratégique qui a généré un grand nombre de conflits et de tensions dans la communauté internationale, depuis sa création. Chaque année 18 000 navires empruntent sa voie et il génère des ressources importantes pour l’Égypte.

Sur 161 km de long, entre Port Saïd et Suez, large de 170 m et profond de 20 m, il offre un tracé rectiligne pour le trafic, et constitue un passage essentiel pour le commerce.

Visite :
Fierté nationale de l’Égypte qui s’est tant battue pour en obtenir la souveraineté, le Canal de Suez est une voie navigable chargée d’histoire. Depuis le temps des pharaons, le concept qui relie Méditerranée et mer rouge a toujours fasciné les hommes, soucieux d’explorer de nouveaux territoires et de tracer de nouvelles routes maritimes. Rendu possible par la physionomie géographique de la région, le Canal de Suez fut donc édifié et inauguré en 1869, secoué à de nombreuses époques antérieures et postérieures, par les controverses et les conflits d’intérêts.

Par-delà les polémiques, le Canal de Suez constitue un véritable défi architectural et technique, à cause de sa situation en plein désert. Situé sur les routes d’approvisionnement de l’Europe, il fut le cadre de tensions diplomatiques, normal lorsque l’on sait que 5 % de la production mondiale pétrolière vogue sur ses eaux, et que le coût des passages des portes containers engendre des millions de dollars de revenus. Compte tenu de son caractère crucial, du lien qu’il incarne et de l’édifice qu’il représente, l’Égypte souhaite le voir figurer au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

Le canal de Suez ne se prête pas réellement au tourisme, même s’il impressionne toute personne qui se rend sur ses rives. Des mesures de sécurité extrêmement strictes le régissent de par l’incroyable trafic quotidien qu’il règne ici. Dans le cadre d’un voyage organisé, le passage s’avérera plus passionnant, encadré et pratique, pour les plaisanciers qui se rendent vers la Mer Rouge. L’on admirera donc le canal, sa construction, son imposant tracé, ses rives, en faisant le détour par les villes port de Port Saïd, Ismaïlia et Suez.

Un ferry relie aussi Port Saïd à Port Fouad, vous permettant d’emprunter la voie navigable des grands pétroliers. Les bateaux de croisière offrent une alternative intéressante pour naviguer sur le Canal, et se faufiler ainsi, de longues heures, entre oasis et dunes, barques de pêcheurs et gigantesques bateaux. De loin, des vaisseaux hors normes semblent surgir du sable du désert. L’image est saisissante, futuriste, sous un soleil de plomb. Le parcours est jalonné de miradors pour surveiller leur passage, n’oubliant jamais l’aspect stratégique du Canal.

Vous croiserez le pont de l’Amitié, et bien d’autres sites où se sont déroulés de grands événements de l’Histoire de l’Égypte. Une navigation inoubliable.

Merveilles du monde » Canal de Suez