Musée de l'ermitage ( Merveilles du monde ) Merveilles-monde.com   |  Ajouter aux favoris
Merveilles du monde
Merveilles du monde » Musée de l'ermitage

Musée de l'ermitage

Situé au bord de la Neva à Saint Petersbourg en Russie, le Musée de l’Ermitage fait partie d’un ensemble architectural classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Ancienne résidence des Tsars, il abrite œuvres d’art et objets précieux.



Historique :
Dès sa fondation par Pierre le Grand au début des années 1700, la ville de St Petersbourg, qui sera capitale de la Russie de 1 715 à la Révolution, se distingue par son goût l’architecture, les arts et la culture. Les souverains qui s’y succèdent, et particulièrement les femmes, n’auront de cesse de la gratifier d’apports esthétiques dans tous les domaines. Le Palais d’hiver composé de plusieurs bâtiments, dont l’un abrite aujourd’hui le musée de l’Ermitage, a été donc été construit dans cet esprit, à partir de 1711. Face à la Neva, il s’agissait de refléter toute la puissance de la Russie Impériale et son ouverture d’esprit intellectuelle, spirituelle, artistique.

Enrichi d’une grande quantité de résidences et palais, l’impériale construction continuera après le règne de Pierre le Grand. Catherine II de Russie, souveraine éprise de l’Europe occidentale, fondatrice de nombreuses villes et mécène dans l’âme, édifiera le Grand Ermitage, pour mettre en valeur la collection d’œuvres d’art de la Russie et le Petit Ermitage, de 1764 à 1787. Elle possède alors 225 tableaux d’artistes flamands et hollandais, mais aussi des sculptures, des joyaux, des objets d’art, des bijoux, de la vaisselle. Partout en Europe, ses informateurs étaient aux aguets et faisaient office d’intermédiaires pour lui ramener les pièces les plus en vogue.

Élisabeth II ouvrit donc une galerie privée pour exposer ses acquisitions merveilleuses à la Cour. Au fil des acquisitions, les collections impériales, de plus en plus riches et diversifiées, s’exposeront dans les bâtiments adjacents. À sa mort, elle laisse à la Russie un héritage colossal et précieux. Nicolas 1er ouvre le musée au Public en 1852, dans l’enceinte du Nouvel Ermitage, construit sur la Palais d’Hiver incendié en 1 837. Les résidences des Tsars s’imposent désormais comme de magnifiques galeries d’art. Après la révolution d’octobre 1917, l’ensemble des collections impériales devient propriété de l’État.

Durant le deuxième conflit mondial, l’intégralité des trésors du musée est évacuée et placée en lieu sûr, car Hitler annonce qu’il va raser St Petersburg de la carte. Les nazis n’emporteront avec eux « que » les panneaux de la chambre d’ambre de la tsarine Élisabeth, qui n’avaient pu être démontés. D’une valeur inestimable, ils constituent à eux seul un trésor. Fort heureusement, le reste a été épargné. Le musée de l’Ermitage est l’un des musées les plus visités au monde. Son architecture imposante, ses couleurs, propres à l’art baroque russe, et l’ensemble de ses collections lui ont valu un classement au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

Si la collection française d’art impressionniste lui a valu une solide réputation, l’Ermitage possède au total plus de 3 millions d’œuvres d’origine et d’époque diverses.

L’Ermitage est un site hors du commun, empreint d’Histoire, emblématique de la Russie Impériale et de son faste, donnant à apprécier des œuvres exceptionnelles.

Visite :
La visite du Musée de l’Ermitage est un incontournable pour toute personne qui se rend à Saint Petersbourg. En plein cœur de la ville, au bord de la Neva et faisant face à la Forteresse Pierre et Paul et à l’île Vassilievski, il est à la fois un monument imposant d’une grande beauté et un musée riche d’objets, sculptures, pièces d’art, tableaux et autres trésors, d’époques et de provenance différentes. Fondé en 1 764 par Catherine II, soucieuse d’exposer les collections impériales venues d’Europe, il reçoit désormais plus de 4 millions de visiteurs chaque année.

Devenu propriété de l’État après la Révolution, il est composé de 5 édifices : le Palais d’Hiver, le Petit Ermitage, l’Ancien Ermitage, le Nouvel Ermitage et le théâtre de l’Ermitage. Les salles se succèdent rappelant l’origine et le faste des lieux du temps des Tsars. Sur 66,000 m2 de surface sont exposées 60 000 œuvres d’art, tandis qu’il en reste encore des millions dans les réserves. Vous devrez donc parcourir quelque 24 km si vous voulez tout admirer, et y passer des jours et des jours. Il est impossible pour les amoureux d’art de bâcler la visite en une journée.

Explorez les collections initiales, flamandes, hollandaises, françaises, avec 22 peintures de Rubens, 24 de Rembrandt, plus encore de Picasso, et de nombreux Monet, Renoir, Cézanne, Pissaro, Sisley, Gauguin, Matisse, Van Gogh. Le musée possède des tableaux issus de la plupart des mouvements artistiques en vogue à l’époque impériale. Impressionnistes, fauves, nabis, les collections proposent un large éventail de chefs d’œuvre. On y retrouve évidemment l’art russe, mais aussi des vestiges Scythes, égyptiens, gréco-romain.

Parmi ceux à ne pas manquer : Les Madones de Leonardo De Vinci, la Statue de Jupiter, les apôtres Pierre et Paul, d’El Greco, la Danse de Matisse, la Vierge à l’enfant, de Raphaël, La fuite en Egypte de Titien, l’Adoration des Mages de Véronèse. Des toiles présentées serrées les unes aux autres qui font la spécificité du musée. Les collections sont présentées en 6 départements pour aider les visiteurs à s’y retrouver : culture préhistorique, art et culture de l’Antiquité, art et sculpture des peuples orientaux, art de l’Europe Occidentale, Art Russe.

Le Musée de l’Ermitage réunit un nombre incalculable de merveilles, et propose, pour tout public, une expérience artistique extraordinaire.

Merveilles du monde » Musée de l'ermitage