île de Pâques ( Merveilles du monde ) Merveilles-monde.com   |  Ajouter aux favoris
Merveilles du monde
Merveilles du monde » île de Pâques

île de Pâques

L'île de Pâques est probablement un des lieux les plus isolés et les plus mystérieux du monde. Elle se situe dans l'Océan Pacifique à 3700 kilomètres de Santiago du Chili, le pays dont elle dépend administrativement, et à 4300 km de Tahiti.



HISTORIQUE
La terre la plus proche est Pitcairn située à 2000 km d'elle. Elle tient son nom de sa découverte par l'explorateur hollandais Jacob ROGGERCEN qui l'aperçoit le soir du dimanche de Pâques le 5 avril 1722 et la nomme PAASCH EYLANDT, l'Île de Pâques. Elle est constituée d'une terre aride, quasi désertique, asséchée par les vents. L'arrivée des premiers hommes sur l'île semble dater de l'an 500. Ces premiers découvreurs seraient venus d'Indonésie et des îles environnantes, à bord de frêles embarcations. Rapa Nui aurait, tel est son nom, selon les légendes, été d'abord découvert par les sept fils d'un roi vaincu, Hotu Matua, à la recherche d'une nouvelle terre d'exil.

Bien que le petit bout de terre fût continuellement battu par les vents et les tempêtes, leur civilisation s'y développa, basée sur la pêche. Divisée en une douzaine de tribus souvent en guerre, l'île vit se dresser les premiers Moais, statues, vers 1300, signe de la puissance des tribus, qui possédaient toutes un accès à la mer. Les affrontements tribaux détruisirent de nombreuses statues et tuèrent de nombreux habitants, ayant pour seul avantage d'éviter la surpopulation dans un si petit territoire. On trouvait alors sur l'île deux peuples, confondus parmi les tribus le peuple des longues oreilles et celui des petites oreilles. Ces derniers, les esclaves, taillaient des statues de bois. Vers 1500 apr. J.-C., la population atteignait quelque 10 000 habitants, l'île était alors surpeuplée. Suite à une grande révolte située par les observateurs vers 1680, les petites oreilles tuèrent tous les hommes assimilés aux longues oreilles. Selon la légende, ils ne laissèrent en vie qu'un seul d'entre eux.

C'est là que la plupart des Moais furent renversés. Il semblerait que le cannibalisme était très répandu sur l'île, et cela pendant une grande partie de l'Histoire. Contrairement aux autres lieux du globe où cette pratique avait lieu, ici ce n'était pas à cause de rites religieux ou bien de quelconques croyances. La principale fonction ici était de se procurer de la nourriture, en une terre particulièrement pauvre où l'élevage était peu lucratif. Il y a environ 900 Moais sur l'île de Pâques, mais ce chiffre peut varier considérablement en fonction des différentes études, entre ceux à terre, ceux qui ne sont pas finis, les brisés et ceux qui sont enterrés. Ces gigantesques statues qui recouvrent l'île sont faites de basalte qui provenant du volcan Rano Raraku. Leurs yeux étaient faits d'os de requins ou parfois d'autres vertébrés, et les pupilles étaient faites par une incrustation de corail ou d'obsidienne. Leur taille se situe en général entre 4 à 10 mètres. Chacune pèse 1,5 tonne et porte une sorte de coiffe taillée dans une pierre rouge.

Ces statues inspirent toutes les théories. Certains y voient des effigies dressées en l'honneur de dieux, idoles gigantesques dédiées à la prière et à l'adoration, ayant pour mission de protéger les habitants d'alors, et de veiller sur l'île. Selon d'autres, elles auraient été taillées et sculptées en l'honneur des morts. Les Moais sont tous tournés vers l'intérieur de l'île, le dos face à la mer, selon un rituel architectural parfait. Excepté le Ahu Akivi, qui représente un alignement de 7 Moaïs regardant au large, comme vers la Polynésie. Ceux qui sont dos à la mer, ont le regard toujours dirigé vers le ciel et les étoiles. Ce qui laisse aussi perplexe, c'est leur apparence physique, qui offre à penser que l'île a subi des vagues de migrations, notamment de peuples incas et polynésiens. Ce site bien mystérieux est inscrit depuis 1995 au Patrimoine mondial de l'UNESCO. Les interrogations sur les cultes auxquels les statues font référence alimentent toutes sortes de réflexions anthropologiques. Comment les énormes blocs de basalte ont-ils été transportés ? L'île aurait-elle été rasée au niveau de sa végétation par le phénomène El Nino ?

"L'Occident en mettant un pied sur l'île et en enlevant à des fins esclavagistes ses habitants dans les années 1860, a également contribué à l'anéantissement de la civilisation de l'Île de Pâques et des malheureux habitants de l'époque. Pétroglyphes et tablettes ont alors disparu, emportant avec eux le fabuleux secret des Moais. "

VISITER L'ÎLE DE PâQUES
Lieu culte d'une civilisation perdue, l'île de Pâques s'atteint facilement depuis la Polynésie ou le Chili, en avion. Connu localement sous le nom de Rapa Nui, elle est desservie plusieurs fois par semaine depuis Santiago et Tahiti.

Magique par ses célèbres antiques statues Moai, l'Île de Pâques possède aussi un paysage varié avec des cratères volcaniques, des eaux cristallines parfaites pour la plongée et le surf, et un riche patrimoine culturel polynésien. Les activités de plein air comme la randonnée et l'équitation sont aussi très populaires sur cette île polynésienne surréaliste. Une manière de conjuguer vacances culturelles et spirituelles dans les pas d'un peuple mystérieux, avec la découverte d'un espace sauvage et unique. Vous pouvez louer une voiture, une bicyclette ou un cheval, séjourner dans un hôtel et organiser votre séjour sur place au gré de vos envies de promenade.

Un dépaysement garanti vous attend souvent sur les plateaux fouettés par les vents. Un sentiment étrange et intrigant qui marque chaque visiteur.

Merveilles du monde » île de Pâques