Grande barrière de corail ( Merveilles du monde ) Merveilles-monde.com   |  Ajouter aux favoris
Merveilles du monde
Merveilles du monde » Grande barrière de corail

Grande barrière de corail

La Grande Barrière est le récif corallien le plus important au monde. Elle est située en Mer de Corail en Australie et fut classée au Patrimoine Mondial de l’UNESCO en 1981. Visible depuis la Lune, elle constitue l’une des merveilles de la nature.



Historique :
Au Nord Est de la côte australienne, la Grande Barrière de Corail couvre une superficie de 348,000 km2. Elle se caractérise par sa biodiversité et les quelque 2 900 récifs et 900 Îles qui la composent. Elle constitue la plus grande structure vivante biogénique et un réservoir idéal pour les scientifiques et les chercheurs. Des milliards de minuscules organismes marins y sont présents, protégés par le Parc Marin de la Grande Barrière qui la préserve de la malveillance des hommes. Mais le site est forcément impacté par la pollution, les bouleversements climatiques et le réchauffement planétaire.

Les aborigènes lui vouent un culte empreint de spiritualité depuis des siècles. Source de croyance, de nourriture, ils en font leur royaume sacré. C’est James Cook et son navire qui la découvrit en juin 1770 après avoir sillonné le Pacifique sud et aperçu les territoires à tout à l’est de l’Australie, accostant à Botany Bay. Sur la route du retour, il échoue l’Endeavor, sur les coraux. Réparé et remis à flot à la marée montante dans un lieu aujourd’hui proche de Cocktown, il reprendra sa navigation et rendra compte de ses explorations. Plus tard, la région fut le cadre du naufrage du Pandora qui couta la vie à une trentaine de marins, en 1 791.

Nommé le plus grand animal au monde, pour son immense structure vivante, la Grande Barrière est composée de coraux datant de plus de 18 millions d’années. Ils ne survivent que dans un environnement qui n’excède pas les 30 m de profondeur. La diversité est phénoménale, avec 400 espèces de coraux, 4 000 de mollusques, 1 500 de poissons, 240 d’oiseaux. Depuis 2016, un certain nombre de coraux blanchit, ce qui dénote une perturbation dans leur système de croissance, due à la montée des températures. D’autres phénomènes ont provoqué dans le temps la disparition d’une espèce d’étoile de mer et l’amoindrissement corallien.

La Grande Barrière offre un paysage parmi les plus spectaculaires au monde. Dans un méandre de coraux, elle déploie des eaux turquoise, dans lesquelles l’on peut nager et admirer la diversité des espèces de faune et de flore sous-marine. Une beauté qui lui coûte préjudice car elle est un peu trop fréquentée à certains endroits, et les exportations de corail, qui pillent véritablement ses fonds. Les industries alentour, les déchets générés par le développement des ports les plus proches menacent gravement son intégrité. Le tourisme et la pêche sont étroitement liés à la bonne santé de la barrière de corail.

Parsemées d’Îles et d’îlots émergents comme autant de paradis sur terre, la Grande Barrière de Corail est un joyau naturel, jouissant d’une vie océanique hors norme, dont il faut prendre le plus grand soin.

Incontournable destination pour les amoureux de la mer, elle dépasse largement ses promesses aquatiques, enchantant ceux qui naviguent et plongent en ses eaux limpides.

Visite :
La Grande Barrière de Corail dans l’océan pacifique s’étend sur plus de 2 000 km, le long de la côte est du Queensland, en Australie. Les points de départ pour plonger dans ses eaux magnifiques sont donc nombreux et les destinations touristiques ne manquent pas, plus ou moins fréquentées ou sauvages. Avec plus de 900 Îles, il y a fort à parier que vous trouverez la vôtre pour passer des vacances de rêve, suspendus entre le ciel et l’eau, dans un no man’s land turquoise où vous évoluerez en quelque sorte, au Paradis.

Vous rejoindrez donc la Grande Barrière au départ des principales villes et ports qui jalonnent la côte, en bateau à moteur, en catamaran, en voilier, accompagné de skipper et d’équipage, ou capitaine de votre propre embarcation, sachant que de belles notions de navigations sont ici indispensables pour se faufiler dans les récifs. Par les airs, hydravions et hélicoptères vous déposeront aussi en plein cœur de territoires vierges et magiques où vous pourrez affûter vos palmes, votre masque et votre tuba pour plonger au milieu d’espèces incroyables.

Vous partirez depuis Bundaberg, Gladstone, Mackay, Airlie Beach, Townsville et Port Douglas. Les petites Îles de Lady Elliot et Heron Island, vous accueillent au milieu des familles de tortues et de mille autres trésors. Pour ceux qui plongent sans bouteille, direction Hook Island et Bait Reef, faciles d’accès à peine équipé, pour une découverte maximale de faune et de flore. Magnetic Island, face à Townsville est réservé aux plongeurs confirmés, mais vous pourrez toujours vous prélasser sur les superbes plages alentour.

La ville de Cairns reçoit les croisiéristes qui sillonnent la Grande Barrière, vers les récifs de Hastings, Saxon, Norman et Thetford. Des spots où vous nagerez en contournant des bénitiers géants, croiserez des raies, des requins, d’extravagants et minuscules poissons, explorerez des grottes sous marines, admirerez les coraux et tant de merveilles. Les meilleurs sites de plongée répertoriés se trouvent aux Ribbons Reefs et à Cod Hole au nord du Queensland. Partout des professionnels avertis vous guideront vers les sites les plus extraordinaires.

La Grande Barrière de Corail ne se raconte pas, elle se vit. Il est difficile par des mots d’en transmettre la magie. Sans doute l’une des destinations les plus paradisiaques au monde.

Merveilles du monde » Grande barrière de corail